dydlo ?

Des Yeux Dans Les Oreilles (DYDLO) est un collectif d’artistes indisciplinés qui se risquent à imaginer des choses, loin des cercles concentriques des métropoles, entre potager et culture numérique, entre poésie et données binaires, entre réel(s) et imaginaire(s)…
Dydlo anime des laboratoires de recherche artistique, accompagne des projets de création liés au technologies, produit des œuvres et contenus numériques trans-média (création numérique, édition, danse, vidéo, création sonore, texte, spectacle vivant…), anime de nombreux ateliers de sensibilisation et d’expression artistique pour le milieu scolaire et socio-culturel, infuse des projets culturels innovant in-situ, au contact des habitants et des territoires.
Le collectif est basé à Apt (Vaucluse) et intervient sur la Région PACA (Marseille, Nice, Arles, Dignes…), mais aussi Hors-région (Lyon, Paris…)

Jardiner nos espaces numériques

Comment poétiser nos lendemains appareillés ? Avec ce projet, nous interrogeons ce qui est en train de changer. Nous questionnons ce qui nous pousse, à planter/ à créer, à tailler/ à copier-coller, à compiler/ à composter… La machine et le numérique nous mettent à distance du monde physique, de nos corps. Il nous importe d’éprouver à nouveau ces gestes, de les retrouver, d’enterrer des graines, de marcher pieds nus dans la terre, de se planter là, de prendre soin, de prendre le temps, de regarder pousser… Il nous importe d’endurer la difficulté à vivre de ses propres fruits, à s’en nourrir. Il nous importe de se mettre dans la peau du jardinier.

Un désir de jardin potager… et partagé, secret et intérieur.

Ce projet artistique et culturel est un processus de création ouvert sur le monde rural et végétal. Il s’agit pour Dydlo de créer de toutes pièces un « potager numérique »… d’imaginer des expériences artistiques entre végétal et électronique, entre réel et virtuel, entre le monde du vivant et celui des objets, entre environnement et technologie, entre arts et cultures. Une rencontre des opposés qui s’attirent…

L’idée de potager est ici un thème et un support de recherche… Il s’agit d’observer le jardin et les végétaux, la main de l’homme dans la terre, la lenteur, le climat et de transposer ces images au monde de l’image et du numérique, d’inventer de nouveaux espaces imaginaires, des interstices… Il est aussi question d’hybridation entre monde vivant et monde des objets, question de boutures et d’expériences…

Dydlo imagine ici un concept à tiroirs… Un objet artistique mobile et modulable (le coeur du projet) qui pourra, tour à tour, être une oeuvre artistique, une plate-forme pédagogique, un bureau de collecte de mémoires, un espace scénique, un laboratoire, un atelier de fabrication (FabLab), un espace d’expression, un outil de recherche, un jardin à cultiver, un atelier d’écriture, un musée vivant, une imprimerie, un cabinet de curiosités, une serre numérique, une maison d’édition…

Autour du “potager numérique”, Dydlo propose une programmation de formes artistiques et numériques : résidences, ateliers, performances, soirées numériques, débats, projections, expositions, formations… Et pour cela, le collectif s’intéresse plus particulièrement à : l’impression 3D, l’interaction temps-réel, la danse in-situ, le jardinage, la numérisation des mémoires orales, le glitch, les interfaces végétales, l’open-data, le concept de ruralité numérique, le nomadisme, les enjeux environnementaux, la citoyenneté, les plantes rares et anciennes, arduino et hardware open-source, la sauvegarde du monde agricole…

Retour sur 10 années d’expérimentation et de production artistique.

« L’association Des Clics, Des Images » a été créée il y a dix ans pour “initier, développer et encourager des projets de création dans les domaines des arts plastiques, des arts graphiques, du multimédia et de l’audiovisuel”.

En juin 2004, les artistes vidéastes de l’association fondent le collectif “Des Yeux Dans Les Oreilles” (Dydlo) autour du Festival de musiques inclassables “Gare aux Oreilles” porté par Inouï Productions et La Gare de Coustellet ; leurs idées : constituer une mémoire visuelle et sonore de cet événement hors-normes et soutenir l’expérimentation artistique qu’il propose au cœur d’un milieu rural en mutation.

Très intéressé par les technologies et toutes formes d’art, le collectif grandit et devient un laboratoire d’expérimentation artistique trans-disciplinaire (vidéo, danse, musique, texte, web). Il participe activement à la dynamique de recherche développée par l’Espace Culture Multimédia de La Gare de Coustellet, sous l’impulsion de Jean-Yves BIRKER (Uto), alors responsable multimédia au sein de La Gare de Coustellet et membre du collectif Dydlo. L’enjeu que représente l’innovation technologique et artistique en milieu rural devient un point fondamental du projet associatif.

Avec l’aide des technologies d’interaction, le collectif conçoit des oeuvres et processus dans lesquels le public est invité à devenir acteur. En mettant la participation au cœur du geste artistique, Dydlo s’amuse de ce déplacement des rôles des “artistes” et du “public”.

Toujours dans une logique de création in-situ, les projets portés par le collectif s’inscrivent dans une écriture du réel, inspirée par le lieu et les personnes rencontrées, et produisent des formes hybrides, entre documentaire, poésie et fiction.

Pour faire trace et porter un regard critique sur les expériences artistiques menées, Des Yeux Dans Les Oreilles développe, depuis son origine, une activité d’édition (web, livres, DVD, objets…) et a édité un premier livre-CD, en 2012.

A l’occasion de leur 10 ans, les artistes du collectif ont pensé un projet hybride et porteur de sens visant à mettre en relation culture de la terre et culture numérique : “le potager numérique”, un objet artistique global, modulable et nomade qui interroge le passage de la terre à l’écran. Comment cultiver nos jardins à l’ère du numérique ? Qu’est-ce qu’un paysage numérique ? Comment germe un contenu numérique ? Comment penser notre ruralité numérique ? Comment imaginer les espaces verts de l’Internet ? Comment développer notre végétalité ? Comment transposer ces choses ancestrales de la terre et du vivant qui disparaissent de nos usages ? Comment poétiser nos lendemains appareillés ? Voici quelques questions d’importance qui traversent le passé, le présent et l’avenir de notre projet associatif.

Des Yeux Dans Les Oreilles c'est un collectif d'artistes indisciplinés qui se risquent à imaginer des choses, loin des cercles concentriques des métropoles, entre potager et culture numérique, entre poésie et données binaires, entre réel(s) et imaginaire(s)...